News

Les dossiers du Multivers

Civil War

CONTEXTE ÉDITORIAL

En 2004, le titre Avengers renoue avec le succès lorsque Brian M. Bendis reprend les rênes de la série et crée les New Avengers. Après House of M (première saga permettant, en quelque sorte, le passage de relais entre les X-Men et les plus grands héros de la Terre), Marvel décide de mettre les Avengers au premier plan. C'est ainsi qu'en 2006, Mark Millar (Ultimate X-Men) et Steve McNiven (Marvel Knights : 4) se voient confier la création de Civil War.

 

LA ROUTE VERS CIVIL WAR

Le gouvernement américain souhaite faire passer une Loi de Recensement des Surhumains. Il estime en effet que tout le monde doit payer pour ses actes et que les personnes dotées de pouvoirs ne peuvent déroger à la loi, quelle que soit la pureté de leurs motivations. Tony Stark se rend alors au congrès, accompagné par Peter Parker, pour tenter de protéger l’identité secrète des super-héros. Son discours est globalement bien accueilli et ces derniers peuvent dormir tranquilles. Mais un événement va venir changer la donne…

 

L’ÉLÉMENT DÉCLENCHEUR

Les New Warriors ont été des héros reconnus : ils ont longtemps été perçus comme les futurs Avengers. Mais le destin en a décidé autrement et juste avant Civil War, l'équipe n'est plus que l'ombre d'elle-même. En quête d'une nouvelle heure de gloire, les New Warriors participent à une émission de télé-réalité. Lorsqu'ils tombent sur Nitro, ils décident de l'affronter immédiatement en pensant avant tout à l'audimat. Malheureusement, le super-vilain réussit à s'enfuir en détruisant une école et en tuant des centaines d'innocents. Suite à cet incident, la Loi de Recensement finit par passer sans aucun problème.

 

LA GUERRE CIVILE

Devant le choix des députés, Tony Stark accepte alors le nouveau statu quo tandis que Captain America place la liberté de faire le bien au-dessus des contraintes législatives. Pour protéger les héros qui souhaitent conserver leur anonymat, il décide alors de s'opposer au S.H.I.E.L.D., au gouvernement et à ses amis (notamment Reed Richards, Peter Parker et Hank Pym, qui choisissent de rejoindre Iron Man dès le début des hostilités). Les choix du camp légaliste deviennent de plus en plus extrêmes : la prison 42 est construite dans la Zone Négative, des super-héros arrêtés et un clone de Thor est créé. Lorsque ce dernier tue Black Goliath, Spider-Man rejoint le camp de Steve Rogers. La situation est explosive et la dernière bataille se joue autour de la prison 42. En plein combat, Captain America se rend compte que sa position est intenable : plus la situation dure, plus les victimes pèsent sur sa conscience. Il accepte alors de se rendre mettant ainsi fin à la guerre civile. Il est abattu juste avant son procès sur les marches du palais de justice.

 

STATUT DE CIVIL WAR (2015)

Chaque titre de mini-série Secret Wars fait généralement référence à une saga historique de Marvel. Ce n'est pas forcément un remake ou une suite directe. Ici, Charles Soule et Leinil Francis Yu reprennent l'intégralité de la saga mais l'histoire bascule avant la fin des événements : la bataille de la prison 42 ne finit pas de la même manière et la guerre civile s'enlise. Comme vous le découvrirez par la suite, l’auteur en profite pour relier Civil War (2015) à une autre saga bien connue des lecteurs.

 

À RETROUVER DANS :

MARVEL EVENTS : CIVIL WAR

Par Mark Millar et Steve McNiven

[contient Civil War (2007) 1-7, Captain America (2005) 25, Civil War: The Confession 1, Civil War: Choosing Sides 1]

 

D'AUTRES GUERRES CIVILES : Pour les dix ans de Civil WarBrian M. Bendis et David Marquez écriront Civil War II. À découvrir fin 2016 en France.